Les pilotes du MCE à Saint-Léger de Balson

Deuxième étape du Championnat de France Drag’on des sables, l’Enduro des Lagunes de Saint-Léger-de-Balson, s’est disputé, le samedi 13 et le dimanche 14 décembre dernier.

L’occasion était belle pour les pilotes du Moto club des Esteys de faire le point à moins d’un mois de « leur » course.

 Axel Encinas confirme !

Après des débuts encourageants en octobre au Beach cross de Berck-sur-Mer (15e scratch et 8e 125 cc 2 T) le Junior Axel Encinas (KTM) s’est rassuré samedi matin. Pourtant, cela ne pouvait pas plus mal débuter, puisque le Laurentin fut pris dans un accrochage survenu au baisser la grille.

Satisfaction légitime pour Patrice et Axel Encinas

Satisfaction légitime pour Patrice et Axel Encinas

Parti dernier, il entreprit une remontée impressionnante, ponctuée toutefois de trois chutes, et d’un petit passage à vide à mi-course.  Dans ces conditions sa 13e place au scratch constitue une belle performance. Deuxième aquitaine, il se classe au 7e rang de la catégorie 125 cc 2 Temps.

La victoire est revenue à Maxime Sot (Yamaha) qui fit un cavalier seul de 90’…

Un duo infernal 

Dubernet – Trimoulet ? Il va falloir apprendre à retenir ces noms. Car ce duo d’espoirs du club est en train de rendre la vie infernale à pas mal de gens de la catégorie Espoirs.

Entendons-nous bien, c’est sur la piste que ces “Roux et Combaluzier“, “Chaffoteaux et Maury” de la moto mettent le bazar. Car en dehors, ce sont deux mômes, exquis, drôles, bien élevés et… qui ne se prennent pas le chou !

A Berck-sur-Mer, lors de l’ouverture du Championnat Drag’on des sables, ils avaient laissé entrevoir de belles possibilités.  On les attendait au révélateur de Saint-Leger de-Balson. Circuit exigeant, une heure de course, c’était LE test grandeur nature.

Maxime Trimoulet

Maxime Trimoulet se classa cinquième d’une course de très haut niveau, où Alexis Collignon (Honda) ne laissa aucune chance à ses adversaires.

Avec une Husqvarna 85 cc, il fut en outre contraint à ravitailler deux fois. Dès lors, il ambitionnait entrer dans les sept premiers. Il se classa cinquième, et occupe la quatrième place du classement général.

Pour info, lorsqu’il s’arrêta pour la seconde fois,  le Talençais était troisième !

Adrien Dubernet

Quant à Adrien Dubernet, il ne signa pas un bon départ. Mais, ensuite, il se rattrapa amplement, en dépit du manque de puissance de sa Suzuki 85 cc. Le minime de Lège – Cap Ferret perdit du temps en se trompant d’allée lors de son ravitaillement.

Erreur de jeunesse ? Apprentissage ? Il est vrai qu’à Saint-Léger-de-Balson, le parc s’apparente plus à un labyrinthe qu’autre chose. “J’ai dû perdre 40” “, estime Adrien.

Il regagna deux places, termina treizième, septième minime. Mais, surtout, il occupe la deuxième place du classement général du Championnat de France Drag’on des sables !

 Seniors – Jessy, “Droopy“,  Johann, chefs de patrouille

Avec treize pilotes au départ de l’épreuve reine de cet Enduro des Lagunes, le Moto club des Esteys était parmi les mieux représentés.

On aura avant toute chose, une pensée pour Matthew Mooney qui cassa dans le premier tour (!!!), Julien Rebes qui creva après une heure de course, et Simon Gaboriaud qui dut abandonner alors qu’il avait bouclé onze tours !

Qu’ils ne se désespèrent pas, la roue tourne toujours. La preuve, la saison dernière, Jessy Faure ne vit jamais le drapeau à damier. Dimanche, le Bordelais qui roule désormais sur Suzuki a consolidé sa 31e place au Championnat en se classant 24e.

Johann Vigneaud (Yamaha), a joliment signé ses débuts au MCE en terminant 35e. Le Charentais, a fait preuve de beaucoup de régularité et pointe aujourd’hui à la 37e place du Championnat.

Pénalisé par une roue arrière desserrée, puis un guidon tordu par un attardé, Frédéric Drouet n’en est pas moins rentré dans les cents premiers.

Meilleur pilote du club lors du Championnat 2014, “Droopy“est bien parti en 2015.

Belle performance également de Romain Alarcan (Yamaha), tandis Lucas Chagneau (KTM 125), fort de ses dix tours couvertes, apparaît désormais au 25e rang, du Championnat 125 cc.

Les résultats des pilotes du MC des Esteys

1. Adrien VAN BEVEREN (Yamaha – MC Pecquencourt) 2h 35′ 34” 17 tours… 24. Jessy Faure (Suzuki) 15 t. ; 35. Johann Vigneaud (Yamaha) 14 t. ; 70. Frédéric Drouet (Hoda)13 t. ; 108. Romain Alarcan (Yamaha) 12 t. ; 118. Jonathan Bernard (Yamaha) 12 t ; 141. Dylan Tarditz (KTM) 11 t. ; 144. Fabrice Bonnet (KTM) 11 t.;152. Nicolas Selier (Honda) 11t. ; 157. David Rogée-Fromy (KTM) 11t. ; 163. Lucas Chagneau (KTM 125 cc) 10 t. ; 176. Fabrice Tarditz (KTM) 9 t. etc…

Non classés – Simon Gaboriaud (HVA) 11 t ; Julien REBES (Honda) 4 t ; Matthew Mooney ( Yamaha) 0 t.

 

"monsieur Propre" ravitaille.

“Monsieur Propre” ravitaille.

 

 

Romain Alarcan repart des stands.

Romain Alarcan repart des stands.

Crevaison = abandon pour Julien Rebes.

Crevaison = abandon pour Julien Rebes.

Nicolas Selier et Nicolas Bru, les deux néo-Castelnaudais du MCE.

Nicolas Selier et Nicolas Bru, les deux néo-Castelnaudais du MCE.

 

Sourire retrouvé pour Jessy Faure.

Sourire retrouvé pour Jessy Faure.

Comme d'hab, "Droopy" n'a pas déçu !

Comme d’hab, “Droopy” n’a pas déçu !

Quads – Cédric Girard ? comptez sur lui !

Lors de l’ouverture du Championnat Drag’on des quads à Berck-sur-Mer, Cédric Girard était resté sur sa faim. Dans cette épreuve disputée par manches comme en motocross, le départ est primordial. Faute d’avoir les bons réglages le concessionnaire Peugeot de Cissac connut deux mises en action laborieuses. A la troisième manche, ayant enfin trouvé les meilleures solutions techniques, il fut bloqué par un « poireau ». Autant dire que sa cinquantième place (sur 69 partants) le lassa sur sa faim.

Cédric Girard

A Saint-Léger-de-Balson, il évita les deux chutes collectives qui intervinrent au départ et au holeshot. Dans le sillage des meilleurs, il s’installa dans les vingt premiers. A 25′ de l’arrivée, il occupait une prometteuse dix-septième place car le leader des quadeurs du MC des Esteys est connu pour ses fins de course canon.

Mais disposant d’un réservoir de 17 l – contre 22 aux ténors – il dut ravitailler à 25′ du drapeau à damier. Marc Bellet et Bruno Dolis, effectuèrent une intervention éclair. Cédric Girard perdit toutefois six places dans l’opération.

Reste que  sa vingt-troisième place est porteuse d’espoirs.

Le Cissacais est désormais totalement concentré sur la Gurp TT.

Le Cissacais est désormais totalement concentré sur la Gurp TT.

C’est Jéremy Warnia (Yamaha) qui s’est imposé au terme d’un cavalier seul impressionnant.

Fin de saison pour Bruno Dolis

Victime d’une chute sévère lors d’un entraînement sur le circuit du club le premier dimanche de décembre, Bruno Dolis s’est relevé avec une fracture d’une vertèbre dorsale.

« Dans un long virage relevé au fond du circuit, j’ai choisi une trajectoire large en prenant appui sur la banquette de sable. Le sabot de mon quad s’est posé sur la crête et j’ai été éjecté. »

A Saint-Léger-de-Balson, Bruno Dolis a panneauté son pote Cédric Girard.

A Saint-Léger-de-Balson, Bruno Dolis a panneauté son pote Cédric Girard.

Blessé à l’épaule un mois plus tôt, le Salaunais a voulu préserver son articulation et n’a pas amorti une chute très brutale.

Saison terminée donc pour « La Vieille » !

A vos écrans

Dimanche 21 décembre, le magazine d’information de TF1 « Sept à huit », consacrera un sujet aux coulisses des centres commerciaux en périodes de fêtes. Bruno Dolis a été filmé et interviewé. Dans le civil le quadeur du MCE dirige une société, leader dans la décoration des grandes surfaces.

Encore quelques dates pour les stages 

Après avoir dispensé son savoir tout l’été aux vacanciers, Lucas Bechis s’occupe des pilotes du Moto club des Esteys.

Depuis le dimanche 21 septembre, il encadre des stages gratuits  pour les licenciés du MCE.

Afin répondre aux attentes de tous, ces sessions se font en alternance le samedi et le dimanche, le matin de 9 h à 12 h.

Le calendrier : DECEMBRE : samedi 20. JANVIER : Dimanche 4, samedi 17.

Le terrain est ouvert aux entraînements

Après un week-end de maintenance début septembre, le circuit du MC des Esteys est à nouveau ouvert. Pour rouler ? Allez sur la rubrique “Le terrain“.

Trois engins de TP, une dizaine de bénévoles et, beaucoup de sueur, ont permis de toiletter le circuit.

Réfection totale de la piste, aménagement des abords, réparation de la ganivelle l’outil de travail du MCE est prêt pour la saison automnale.

 

Cet été on a roulé….

Marre de la plage ? Marre des châteaux de sable et de la baignade ? Eh bien, cet été, on a pu une fois encore pratiquer une autre activité liée au sable… la moto !
Cette année encore, Lucas Bechis s’est installé sur le circuit des Lacs . Il a proposé des locations de moto et de quads, des initiations, des perfectionnements, ainsi que des stages.
Il a également encadré ‘activité moto inscrite dans le cadre du programme « Cap 33 », opération menée conjointement par le Conseil général de Gironde, la Direction départementale de la Jeunesse et des sports, et la commune de Grayan-et-l’Hôpital. A noter que sur les 21 centres « Cap 33 » opérationnels cet été, seul celui du Gurp offrait une activité moto.

Succès du repas des bénévoles
Comme on ne change pas une formule qui gagne, l’une des premières décisions prises par la nouvelle équipe dirigeante a été de reconduire le traditionnel repas des bénévoles. Début juin, une centaine de convives se sont retrouvés sous le chapiteau dressé par les services techniques de la commune.
Si la paëlla préparée par Philippe Lascau le traiteur de Vendays-Montalivet a fait merveille, le temps fort de la journée aura été l’hommage rendu par Stéphane Faugère à son prédécesseur.
Ayant rappelé tout ce que « Lolo » avait entrepris pour le club, salué tous ceux ayant travaillé à ses côtés, Stéphane Faugère lui offrit au nom de tous, un présent peu commun. Soit un album photo retraçant la carrière de pilote puis de dirigeant de celui qui créa le Moto club des Esteys.
« Zabou », la compagne de Laurent, sa maman, ainsi que les deux Chantal (Barraud et Fleurt) furent fleuries. Juste hommage à leur investissement sans faille pour le club.

Le terrain fait peau neuve
A peine élus, les nouveaux dirigeants du MCE se sont retroussés les manches. Et invité les adhérents à en faire autant.
Le résultat ne s’est pas fait attendre. Piste reprofilée, abords nettoyés, clôtures consolidées le terrain a donc fait peau neuve. Mais le plus spectaculaire, c’est l’apparition du nouveau logo du club sur deux panneaux installés en bordure de la route des Lacs. De sorte qu’en venant de Soulac ou de Grayan-et-l’Hôpital, il est désormais impossible d’ignorer le sport pratiqué en ces lieux.
Cerise sur le gâteau, la cabane qui est le lieu de vie du club a elle aussi subi une cure de jouvence. Sous la direction de Ludo Bahougne – nouvel élu du Comité directeur – expert es peinture, chacun a joué du pinceau.

Résultat, le PC du club arbore des couleurs, gris et rouge, qui sont celles du nouveau logo du club.

GurpTTNews21